Hommage à ma Maman

Cette semaine, vous serez peut-être étonné de découvrir une bière « industrielle » à la une du blog. En effet, la Hoegaarden Grand Cru n’est vraiment pas une bière artisanale puisque brassée par le géant mondial « InBev ».

Pourtant j’avais envie d’en parler car cette bière était l’une des préférées de ma maman qui nous a quitté le 25 mars 2021 à l’âge de 67ans. Forcément, c’est encore compliqué d’évoquer son souvenir après 2 mois à peine seulement, mais je prends ça comme une étape de mon deuil.

Maman a toujours aimé la bière et les bières spéciales. Elle est souvent restée dans la gamme des bières « de supermarché » mais elle éprouvait toujours beaucoup de plaisir à découvrir les bières locales que je lui ramenais à l’une ou l’autre occasion. Elle ne les appréciait pas toutes, loin de là ! Je pense ici, à La Crapule ou la Mur de Huy qu’elle trouvait « trop amères » 😉 . Mais j’ai quand même eu la main heureuse aussi, comme avec la Flône Triple par exemple.

Plus lointain, je repense aussi à ces moments lors de mon enfance où elle appréciait les bières fortes comme la Bush. Mais aussi à ces dimanches à jouer au bingo dans un café de village avec mon oncle où elle était fan de la « Vieux-Temps ».

Bref que de souvenirs, la vie ne sera jamais plus comme avant mais il faut l’accepter.

La Hoegaarden Grand Cru

Comme évoqué précédemment, la Hoegaarden Grand Cru est brassée par la brasserie Inbev, multinationale tentaculaire qu’il ne faut plus présenter. Il s’agit d’une bière de type Belgian Strong Pale Ale qui titre à 8,5% d’alcool.

Visuellement

Sa robe blonde tire selon moi vers l’orangé/ocre. Elle est plutôt trouble avec une mousse plutôt éphémère de couleur blanche et des petites bulles. La pétillance visuelle n’est pas mal, mais je n’iras pas jusqu’à dire qu’elle soit abondante. Enfin, un léger dépôt de levure est visible.

Au nez

Une fois versée, une odeur assez peu commune m’est apparu, il s’agit de la vanille. Mais cet arôme s’est assez vite estompé pour laisser sa place à des notes plus épicées et fruitées. J’y retrouve forcément la coriandre qui fait partie de la recette mais aussi un peu la banane. J’ai en revanche plus de mal à détecter la pelure d’orange annoncée également.

L’alcool est plutôt détectable, on sent directement qu’il ne faudra pas en abuser.

En bouche

Ce qui marque le plus c’est sa douceur, la pétillance est en effet plutôt modérée, et le corps moyennement rond. Les arômes dominants sont la coriandre et, contrairement au nez, un peu d’amertume liée à l’écorce d’orange. La Hoegaarden Grand Cru est donc une bière assez équilibrée entre cette douceur sucrée et sa légère amertume.

Mon avis perso

Il s’agit d’une bière industrielle, OK, mais elle n’est pas mal tout de même. On a ici un accord gusto-olfactif presque total et une bel équilibre.

On est ici face à une bière de dégustation assez agréable à à boire avec des arômes assez intéressants. Avec sa douceur en bouche, je comprends pourquoi ma maman l’appréciait tant.