La bière des sommets

Cette semaine, j’avais envie de vous partager la dégustation de la Peak Blonde.  Une bière brassée sur les sommets de la Belgique, les Hautes-Fagnes, une région dont je suis tombé amoureux il y a quelques années déjà.

J’avais déjà eu l’occasion d’aborder le sujet en vous parlant de la Lupulus, mais rien à faire plus je vieilli plus j’envisage d’un jour emménager dans cette région. La neige et le ski en hiver, les rivières sinueuses, les forêts de pins, les parcours de trails, … Non sincèrement, il y a comme une un aimant qui m’attire vers ces contrées.

Bon, ce n’est pas tout ça, mais venons-en à cette excellente bière !

La Peak Blonde

Il s’agit donc d’une bière belge blonde brassée par La Brasserie Peak qui se situe à 2 pas du plus haut point de Belgique, le Signal de Botrange. Elle titre à 6%, elle est donc assez légère et « passe » bien après un beau petit trail par exemple 🙂 .

Visuellement

Les bouteille Peak sont facilement reconnaissables avec une étiquette assez design que perso, je les trouve bien réalisés. Il y en a pour l’instant 8 différents et celui de la Peak blonde est de couleur bleue.

Une fois versée la bière présente une robe de couleur paille et question limpidité, c’est plutôt voilé. Je constate un dépôt de levure assez important, une mousse bien blanche assez éphémère, et une pétillance visuelle assez faible.

Au nez

L’intensité olfactive est plutôt faible, l’alcool n’est pas du tout détectable selon moi. On retrouve des arômes plutôt de l’ordre du floral, houblonné ainsi que des notes plutôt agrumes avec le citron et l’orange.

En bouche

Gustativement, on ne peut pas dire qu’il s’agisse d’une bière au corps bien rond, c’est plutôt moyen  de ce côté-là. Même chose pour la pétillance qui n’est pas hyper marquée.

Par contre, au niveau des arômes, c’est vraiment top, on retrouve des notes agrumes comme le citron, le pamplemousse, l’orange, ou encore la mandarine. Il y a toujours ce côté floral et houblonné qu’on retrouvait au nez, mais de façon beaucoup plus prononcée.

L’amertume est présente mais sans excès. L’acidité et la sucrosité sont faibles.

Mon avis perso

Cette Peak blonde, je l’ai vraiment beaucoup appréciée. J’avais eu l’occasion de la découvrir il y a quelques années après une épreuve de trail et c’est avec plaisir que je l’ai redécouverte tout récemment pour vous en parler.

C’est déroutant car on retrouve les même arômes qu’avec une IPA par exemple, mais sans cet excès d’amertume qui l’accompagne. Que du contraire, on a même l’inverse qu’avec ce style de bière où le nez est toujours beaucoup plus intense qu’en bouche. Ici, justement, le nez n’est pas vraiment marqué mais gustativement, les arômes fruités explosent sous le palais.

Voilà pour moi une bière à déguster en toute saison, même si sous le soleil en été elle serait vraiment agréable. Elle est rafraichissante, équilibrée, et harmonieuse avec un accord gusto/olfactif important.