Un Imperial Stout en ligne droite de la Campine

Cette semaine j’avais envie de revenir sur la bière Sans Pardon que j’ai eu l’occasion de déguster en mai dernier. Clairement le nom annonce la couleur, nous ne sommes pas ici en présence d’une bière de table. Non, il s’agit d’un Imperial Stout belge qui ravira les amateurs du genre.

Perso, même si mon cœur balance toujours plus du côté des bières blondes triples ou IPA, j’aime de temps en temps déguster une bière totalement différente. J’avais cette bière en réserve car je n’avais pu assister à mon cours de zytho qui lui était en partie dédiée.

Sans Pardon

Il s’agit donc d’un Imperial Stout titrant à 11%.  Il est brassé par la Brasserie De Dochter van de Korenaar qui est située à Baarle-Hertog en province d’Anvers. Cette commune a la particularité d’être « enclavée » aux Pays-Bas, un héritage de l’histoire probablement.

Il s’agit d’une entreprise familiale qui n’a pas peur d’explorer des choses nouvelles pour brasser des bières innovantes qui sortent de l’ordinaire.

Visuellement

On reconnait aisément les bières étiquetées « De Dochter van de Korenaar », une étiquette assez sobre, pro sans fioriture mais ça fonctionne, on a cette impression de qualité et d’authenticité.

Une fois versée, on est en face d’une bière noire, opaque avec une mousse cappuccino/brun clair assez éphémère. Niveau pétillance visuelle, c’est modéré avec de petites bulles. Quant au dépôt de levure, c’est plutôt faible, mais avec cette opacité, difficile de détecter quelque chose…

Au nez

Un peu à l’image de la Fât Grisou de la brasserie du Borinage, cette Sans Pardon a une intensité olfactive est selon moi modérée et avec ses 11° on détecte quand même l’alcool. Niveau arôme, c’est sans surprise qu’on retrouve des notes cacao, chocolat, café, caramel et malt torréfié.

Je ne détecte pas vraiment de touches fruitées au nez.

Au goût

Je m’attendais à une belle rondeur mais c’est plutôt moyen à ce niveau-là mais agréable tout de même… entendons-nous bien.

Le malt torréfié, le chocolat, le café, voilà les arômes prédominants de cette bière. Une amertume assez faible et une belle douceur sucrée qu’on retrouve avec cet touche caramel complètent les saveurs.

Les brasseurs ont complété la recette par du Rooibos. Sincèrement, je ne connais pas du tout le goût de cette plante utilisée comme le thé, mais ça rajoute une note fruitée. Note fruitée que personnellement je n’ai pas trop ressentie.

Mon avis perso

La Sans Pardon est une bière sue j’ai trouvé équilibrée, assez riche et harmonieuse malgré son taux d’alcool assez élevé. L’accord gusto/olfactif est selon moi total car on retrouve les mêmes arômes tant au nez qu’en bouche. Voilà un Imperial Stout en parfaite adéquation avec son style.

Si vous êtes amateur du style, je ne peux que vous recommander d’y jeter un œil attentif. Personnellement, je l’ai vraiment appréciée car j’y ai retrouvé tout ce qui selon moi fait un bon stout.